China

Shanghai: Pollution et destruction… et 水煮鱼

Voici d’abord une nouvelle triste sur la qualité de l’air à Shanghai. Comparez à ma photo de juin 2003:

shanghaiduststormairpollution.jpg

chine-2003-06-07-020-500pixels.jpg
Oui, c’est bien le soleil que vous voyez se lever sur Pudong (juin 2003).

wujianglu040907.jpg
Wujiang Lu, à Shanghai (photo sur Shanghaiist).

Et après, une autre nouvelle (en deux parties) sur Wujiang Lu, une petite “food street” (ruelle de bouffe) qu’on a beaucoup aimée et qui, semble-t-il, va bientôt être détruite. En fait, c’est là qu’on a mangé le poisson sichuanais dans l’huile (shui zhu yu) qui nous avait rendus malades à cause du poivre de Sichuan! Bien sûr, on a depuis usé et abusé de ce délicieux plat, une fois notre système digestif habitué.

Cette fois-là, quelques jours après le début de notre visite exploratoire de Shanghai, en juin 2003, on avait appris à dire “Servez-nous votre spécialité, SVP!” (“qing gei women nimende tesecai”). Incapables de lire deux mots de chinois, on ne savait même pas qu’on était dans un resto Sichuanais, donc très piquant! Ils nous ont donc apporté ce plat, un gros bol en métal plein d’huile chaude avec des morceaux de poisson, des fèves germées et plein de piments forts! Comme c’était délicieux, on en a mangé pas mal… même si c’était piquant et qu’on avait les lèvres et la langue engourdies… Le résultat, on a été malades pendant plusieurs jours.

On a compris plus tard que le problème était le poivre de Sichuan (voici trois pages d’explications là-dessus), qu’on a depuis appris à apprécier (à petites doses, au début), surtout dans la cuisine du Hunan. Avant de quitter Shanghai, Dan et moi avons fait la tournée de nos restos préférés; le 16 octobre 2006, on est donc allés souper dans un super resto sichuanais tout près de chez nous, coin Fuxing Lu et Maoming Lu. On a, entre autres, repris de ce fameux plat, dont voici des images:

dsc00154-poisson.jpg
Quand ils l’amènent… En passant, le nom du plat s’écrit 水煮鱼.

dsc00155-poisson1.jpg
Et après avoir enlevé le plus gros des piments forts. Les petites graines rondes, c’est le fameux poivre de Sichuan, qu’il faut ABSOLUMENT éviter de croquer! 🙂

Share this Story
Load More Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

About

Welcome to my blog! My name is Helene, and I’m passionate about languages, teaching, and travel. (Read more...)

Archives