Simplicité volontaire

Daniel vient de m’envoyer un article fascinant sur le coût caché de nos possessions matérielles. Je suis absolument d’accord avec tous les points de cet article!

Quand on est partis en Chine, en 2003, on a presque tout vendu ce qu’on avait dans notre appart (les livres, ça fait quand même un peu mal au coeur, mais je préfère les donner/vendre à quelqu’un qui va les lire, plutôt que de les laisser ramasser de la poussière dans ma bibliothèque!). On est partis pour Shanghai avec deux valises chacun, dont une toute petite! Bien sûr, on avait laissé les papiers importants chez une tante au Québec, avec aussi quelques autres choses qu’on n’avait pas pu/voulu vendre, mais quelle libération de partir comme ça, tout légers!!! Je pense qu’il faut le faire pour le comprendre.

C’est d’ailleurs une aspiration que je continue à garder: simplifier ma vie le plus possible, pour être légère et pouvoir partir quand je le veux! Le voyage est une valeur beaucoup plus importante à mes yeux que le fait d’être super bien installée dans un appartment, quoique j’aime quand même mon confort. Je pense aussi que les objets doivent être utilisés, que ce soit par leur fonction ou par le plaisir qu’ils nous donnent: un objet qui ne sert pas est un poids mort qu’on traîne inutilement!

Et de toute façon, lors du dernier voyage, on n’en emportera aucune, possession matérielle… Autant s’y habituer tout de suite! :)

Share this Story

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

About

Welcome to my blog! My name is Helene, and I’m passionate about languages, teaching, and travel. (Read more...)

Archives